Day 29 – Chennai

17.03.13

4ème semainiversaire

C’est mon 4ème semainivairsaire. Et on est le 17 mars, donc cela fait pile 1 mois que je suis partie ou arrivée, toujours le même dilemme. C’est aussi dû au fait que le mois de février est un peu plus court que les autres. Donc, je ne tricherai pas. Je dirai juste que cela fait 4 semaines que je suis partie ou arrivée, voilà.

Au début de mon voyage, je me disais que quand j’en serai à mon 4èmesemainivairsaire, j’en serai loin. Et j’aurai trouvé quelque chose. Ou je serai différente. Ou plus mature. Ou je ne sais pas trop.

Un peu comme quand on est petit et qu’on se dit que quand on aura le BAC, on sera incroyablement grand et vieux et que ce sera le début de la vraie vie. Et puis, quand on atteint vraiment l’âge d’avoir le BAC et quand on décroche le BAC (ou pas, le résultat est le même), on se rend compte qu’on n’est pas si vieux, et que ce n’est pas encore le début de quelque chose, et qu’on ne sait pas encore ce qu’on va faire, ni pourquoi. Et que cela ne change rien finalement. Car la vie passe et passera.

Au début de mon voyage, je me disais surtout que j’espérais en arriver à mon 4ème semainivairsaire sans être rentrée à Paris. Et que si j’y arrivais, je ne serais plus très loin de ma date de retour. Et que j’aurais fait le plus dur. Et que je devrais me sentir fière de moi.

Alors voilà, j’en suis à mon 4ème semainivairsaire. Et je vous dirais que je ne réalise pas vraiment. Tout est passé si vite et en même temps j’ai enduré chaque journée. Je suis déjà si près de la fin et je n’ai pas envie que cela soit fini. Ou peut être que si. Je ne sais plus trop. Chaque jour qui passe, je pense à mon retour. Mais chaque jour qui passe, j’enrichis toujours plus mon expérience. Et c’est le genre d’enrichissement dont on a envie qu’il ne s’arrête jamais.

Ma vie de Paris me manque. Je serais malhonnête de vous dire le contraire. Mais j’aime bien aussi ma vie de vagabonde, touriste, française expatriée, seule et suffisante (pas dans le mauvais sens du terme, seule mais ne se sentant pas seule, je veux dire).

Voilà, ne croyez pas que je rends les armes, la petite minute émotion. Pas du tout. Juste un mini-bilan de mi-parcours. Qui arrive un peu tard. Mais nécessaire pour me rappeler toute la valeur de mon incroyable voyage. Et d’autant plus que je me suis revigorée dans mon hôtel merveilleux et que donc je suis prête à repartir pour 12 jours dans la jungle indienne (mais sans animaux, please).

Avec tout ça, je vous fais un résumé de ma journée en quatre mots : Balu, promenade, plage, ciné.

Bisous bisous

Laisser

un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.