SF – Day 21 – Je déteste Los Angeles

26.08.15

day-21-je-deteste-los-angeles-camillesbreath

J’aimerais aimer cette ville. Ne serait-ce que pour honorer toutes les personnes qui m’ont dit que j’allais aimer cette ville. Aussi celles qui, pleines d’enthousiasme, m’ont donné tous leurs bons plans. Ou même celles qui rêveraient d’être à ma place, à cet instant. J’étais sûre que j’adorerais cette ville. Aucun doute. Même pas une seconde. Depuis le temps que j’imaginais à quoi cela pouvait bien ressembler. Et plus encore. J’ai toujours trouvé hyper relous les gens qui disaient qu’ils « détestaient Los Angeles ». Je me demandais, au fond de moi, comment c’était possible de détester Los Angeles. La ville où tous les rêves se réalisent. Où les palmiers sont alignés à perte de vue. Où le ciel est toujours d’un bleu pur et profond. Où les filles font du roller en mini-short. Et les garçons du skate en Vans déchirés.

Et me voilà. Je déteste Los Angeles. Je n’attends qu’une chose. Partir. J’ai l’impression qu’on m’a volé un rêve d’enfants. J’ai l’impression qu’on m’a menti. Trahi. Bafoué. Ok j’exagère.

Je ne comprends pas. Je me dis que j’ai peut-être manqué un truc. Que je n’ai pas été dans les bons endroits. J’ai re-vérifié les quartiers et les adresses dix fois. Comment est-ce possible ?

Je déteste cette ville. J’ai l’impression que c’est une énorme banlieue. Où tout est loin. Tout prend du temps. Tout est moche. Vous voyez un genre de banlieue parisienne où tu dois tout faire en voiture. Un truc bien loin. Genre Marne-la-Vallée (je n’ai jamais été, désolée si je vexe quelqu’un, c’est juste pour l’exemple). Une banlieue donc. Sauf qu’il n’y a jamais de ville. La banlieue parisienne, c’est la banlieue de Paris, hein. Donc, il y a Paris pas loin. Los Angeles, y’a pas de ville. Y’a pas de centre-ville. Y’a que des quartiers. Des banlieues dans la banlieue.

Depuis que je suis ici, j’ai passé les trois-quarts de mon temps dans la voiture. Sans exagération, je vous jure. Et la moitié de ce temps-là, dans les embouteillages. Comptez encore un quart de ce temps-là, à chercher une place. Moi qui aimais tant ma voiture, je ne peux plus la voir. J’en peux plus. J’ai envie de marcher. De me balader. De me perdre dans des rues, dans des parcs, dans des quartiers qui ont une histoire. Des choses à raconter.

Et ma plus grande déception. (Je vous préviens, c’est une remarque d’enfant). C’est que je ne reconnais rien de tout ce que j’ai vu dans les films ou les séries. J’ai regardé Beverly Hills depuis ma plus tendre enfance. J’attendais que ça de voir à quoi ça ressemblait en vrai. A part le panneau « Beverly Hills 90210 » du générique, il n’y a rien ici qui ressemble de près ou de loin à ce qu’on nous a montré à la télé. J’ai l’impression qu’on m’a menti. Trahi. Bafoué.

Hier, j’ai été à Venice Beach. S’il y a bien un endroit où je devais aller. Apparemment, c’était celui-là. Pour la défense de mon argumentation, je dois confesser que j’étais vraiment fatiguée à ce moment-là. Et que cela a peut-être joué sur le jugement que j’en ai porté. Mais pas vraiment. Déjà, j’aimerais juste vous dire. Que je ne comprends rien à là où j’ai le droit de me garer ici. Il y a des panneaux partout qui changent tous les 100m. Un coup, tu peux te garer qu’entre 12pm et 2pm. Un coup, tu ne peux pas te garer entre 8am et 10am mais que le vendredi (parce qu’ils nettoient la route). Un coup, tu peux te garer que le mercredi entre 2pm et 4pm. Et pas devant les maisons, parce que ce sont les places des habitants du quartier. Et tu n’as pas le droit de rester garé plus de deux heures au même endroit. Parfois, c’est même une heure. Parfois 15 minutes. Et  je vous jure que les flics ne rigolent pas. L’amende c’est 33$. Je le sais. Parce que j’en ai pris une. Merci bien. Il y a bien des parkings. Ils appellent ça « parkings publics ». Mais ça n’a rien de public, ça coute 20$ de l’heure.

Bref. Donc Venice Beach. J’ai eu le sentiment que c’est bien ce que j’avais en tête. Et en même temps, pas vraiment. Un bord de mer. Rempli de gens. De clochards. Et de magasins à touristes bas de gamme. Pas d’aspérité. Triste. Je ne sais pas vraiment à quoi je m’attendais. Peut-être avais-je trop d’attentes ?

Ensuite. J’ai été dans West Hollywood. Je suis tombée par hasard sur Melrose Avenue. Et j’ai trouvé ça cool. Melrose Place, bien sûr. Au hasard d’une rue, j’ai trouvé un petit café en terrasse cool. Et j’ai eu l’impression que tout allait changer. Je me suis assise à une table, j’ai déjeuné au soleil. J’ai trainé un peu là. A observer les gens aller et venir. J’ai écrit un peu. Lu tranquillement. Jusqu’au moment où le mec en face de moi me dit « Yes I know, you must be entertained just by looking at me. » C’est le genre de phrase qui laisse con. Vraiment. Je suis restée con. Me demandant si c’était une blague. Mais il était hyper sérieux. Il avait un grand chapeau. Des mocassins en cuir lisse blanc. Une espèce de chemise large transparente. Il trainait sur Facebook et Instagram depuis près d’une heure. J’ai rangé mes affaires. Je me suis levée calmement et je suis partie. Je supporte mal les gens qui se prennent trop au sérieux.

J’ai encore plein de choses à vous raconter. Mais je dois y aller. Je voudrais juste vous faire partager. Avant de partir. L’homme qui était assis à côté de moi au café aujourd’hui. Un café cool, une adresse qu’on m’avait donné. Une carte française avec encore de la soupe à l’oignon à l’honneur. Sérieusement ? Des gens insupportables. Des américaines avec des dégaines dégueulasses qui crient toutes les trois secondes. Des mecs qui portent des lunettes Céline en mettant des post-it dans le Vogue du mois de septembre. Des chihuahuas partout avec des gilets tricotés. 

Le mec à ma gauche. Portait une espèce de tige sur la tête. Je n’ai pas bien compris à quoi ça servait. Une lampe peut-être ? Ou un micro ? Peut-être qu’il travaille à la CIA ? Accroché derrière au milieu de sa tête et qui revient au milieu de son front. Cela ne servait à rien bien sûr. Juste pour la dégaine. Je suis cool, je suis hype, j’ose des trucs. Et évidemment, il avait toute l’attitude qui va avec. Je le remercie juste parce que j’ai trouvé ça drôle. D’aller aussi loin. Pour rien.

Vous savez, je pense qu’on peut vraiment tout tester en mode. C’est un moyen d’expression. Et je suis la première à m’en servir quand j’en ai envie. Mais, il me semble. Que. Attirer l’attention juste pour attirer l’attention, n’a vraiment que très peu d’intérêt. (C’est un signe de faiblesse) (pardon) (oui, on en reparlera).

Dites-moi ce que vous pensez de Los Angeles. Qu’est-ce qu’il y a à faire ici ? Est-ce que vous avez ressenti comme moi ?

Je vous embrasse toujours bien fort,

Camille

Cadeau :

IMG_2031

Ajout du 31 aout 15 : S’il vous plait, pour le bien de ma conscience, il faut que vous lisiez tout de suite cet article-là : « Pourquoi je ne peux pas m’empêcher de juger ?« 

Les

commentaires (12)

Nataf Sabrina
26 août 2015
Camille , Je rentre de los angeles Venise Beach c est Whaou le wkend c est incroyable , c est pleins d ambiance différentes ..!!! Des chants , de la danse et du sport dans tous les sens ... et a LAS j ai eut ce sentiment de mal le faire !! Et d être passer à coter de quelque chose ? Mais quoi je ne sais pas ! Par contre a Santa Monica il y a une rue qui est très sympa Abottkiney , c est une rue à faire à pied .. Oui ça existe !!! Sabrina amie de Muriel Zerdoun Je viens de rentrer hier .. Nous avons fait le même parcours avec San Diego en plus ! Sans intérêt et Vegas assez surprenant !! Aux Us tout est possible !! J aime bcp ton blog ... A bientôt
Nini
26 août 2015
Ahaha cette tof est folle !!!!! Ben tu vois je devais faire partie des gens qui te disaient "j'ai détesté Los Angeles" . C'était y'a 15 ans, et pourtant j'ai tout retrouvé dans ta description ! T'es parfaite ❤️️ Profites-en pour te reposer et glander à la plage ! Love u
Fanny
26 août 2015
Bella , ta description est un sans faute . C'est une ville ( enfin étendue interminable) qui s'aime et se déteste. Je ne l'aimais pas et ne la comprenais pas, le côté européen nous manque et le sens humanité n'a plus vraiment de sens. Mais une fois que tu atterriras à Paris , quelque fois tu te sentiras nostalgique de Los Angeles. Tu me diras ? Miss you
Camille
26 août 2015
Hey Sabrina, qu'est-ce que c'est LAS ? J'ai été me balader sur Abbot Kinney mais je n'ai pas eu le même sentiment que toi. J'ai eu l'impression que c'étaient des faux magasins ! Je crois que j'ai trop aimé San Francisco pour pouvoir aimer Los Angeles !
Camille
26 août 2015
Ma Nini, c'est exactement ce que j'ai prévu de faire aujourd'hui. Aller glander à la plage perdue qu'il y a juste en bas de ma maison. Et je peux y aller à pieds, victoire !
Camille
26 août 2015
Fanny, je te dirai promis.
Pourquoi je ne peux pas m’empêcher de juger ? - CAMILLE'S BREATH
31 août 2015
[…] Day 21 - Je déteste Los Angeles […]
Une semaine à Los Angeles | Les petites joies de la vie londonienne
13 mars 2017
[…] quelques recherches, je suis tombée sur cet article de blog où Camille, la rédactrice, explique les raisons pour lesquelles elle n’a pas du tout aimé LA, et je suis assez d’accord sur certaines […]
alain
18 novembre 2017
c 'est vrai cette ville est un peu conne ,des interdictions partout pas de bisous et de calins en public ,une tristesse palpable et des prétentieux a tous les coins de rue. quand tu est pauvre aux US tu creves bien comme il faut ..j 'y ai vecu 14 ans et je suis rentre a Paris . Certain pensent que je suis fou mais je pense que LA est une prison..je suis donc d 'accord avec toi.. cependant il y a des gens qui adorent.
Camille
22 novembre 2017
C'est vrai que certains adorent. C'est aussi rassurant, on est tous différent et il y a des endroits pour chacun de nous dans le monde ;-). Comment se passe ton retour à Paris ? Tu te plais ici ?
Cora
04 décembre 2017
Merci mon dieu, je pensais que j'etais la seule à penser ça. Je quitte San Francisco pour venir à LA... quelle deception. Cette ville pue la pisse.. littéralement. Moi qui a l'habitude de marcher marcher et marcher pour découvrir les villes.... loupé pour LA.. et sans voiture.. quel calvaire ! Je teste Venice demain en esperant que cette ville remonte dans mon estime mais j'y crois moyen!
Camille
11 décembre 2017
Ah ah Cora, ton commentaire m'a fait rire ! Alors Venice, tu as aimé ? J'espère que tu passes quand même un super voyage. A très vite !

Laisser

un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.